Bourcefranc-Le Chapus

Avec son port ostréicole de renom, Bourcefranc-Le Chapus est une commune dynamique tournée vers la mer. Le Fort Louvois, édifié par Vauban, est absolument un incontournable ! Celui que l'on surnomme "le petit frère de Fort Boyard" vous étonnera par ses visites contées costumées, à ne rater sous aucun pretexte ! Pensez également à faire un petit détour par les ruelles pittoresques du Vieux Chapus fleuries de roses trémières, puis flâner autour du vieux port...
 

Entre terre et mer...

Bien que tournée vers la mer, le village de Bourcefranc-Le Chapus propose un patrimoine de premier plan notamment avec l'incontournable Fort Louvois visible depuis la pointe du Chapus ou le pont de l'île d'Oléron.
 

Dernière fortification construite sous le règne de Louis XIV, le Fort Louvois, bâti sur le rocher du Chapus, a pris le nom du ministre de la guerre qui ordonna sa construction. Menée par François Ferry selon les principes de l’architecture militaire définis par Vauban, celle-ci débuta en 1691 pour s’achever en 1694. Les canons du fort croisaient leur tir avec ceux de la citadelle du Château d’Oléron, de l’autre côté du Coureau, afin d’en interdire le passage aux anglais et ainsi éviter qu’ils ne détruisent l’arsenal royal de Rochefort. Aujourd'hui, ouvert à la visite, visitez le donjon, la caserne, la halle aux vivres, la poudrière, le corps de garde… Découvrez son architecture unique et laissez-vous conter son histoire au travers d'une visite insolite, libre ou commentée...
 

De retour sur le continent, pourquoi ne pas partir à la découverte du Vieux Chapus, village pittoresque de pêcheurs et d'ostréiculteurs aux maisons basses et aux rues étroites. La toponymie des rues dui Vieux Chapus évoque l'activité de l'époque tournée vers la mer : rue des Mousses, rue des Pêcheurs... Au fond de la baie du Chapus, le vieux port datant du Moyen-Âge, avec son quai (restauré), était utilisé pour le commerce du sel et de la Pêche. Enfin, pour finir, cap sur le moulin de la Plataine, un moulin à vent (1650) entiérement restauré et geré par une association qui porte son nom. Les ailes fonctionnent de nouveau et la maison meunière abrite un four à bois. Des visites guidées sont possibles en saison (juillet-août) et durant les journées du Patrimoine. 

Pour les amateurs de nature, le site de Daire saura répondre à votre soif de grand air. Ses marais de claires, ses alignements de cabanes de bois sur pilotis, sa multitude de chalands et de pinasses, ses parcs à huîtres et ses viviers à poissons, font du site de Daire problablement l'un des plus beaux sites ostréicoles du bassin de Marennes - Oléron.